Zakât al-fitr

La zakât de la rupture du jeûne (az-zakât al-fitr) fait partie du pilier du Ramadan, il ne faut pas la confondre avec le pilier de l’aumône légale (az-zakât al-mâl). La zakât al-fitr n’est en aucun cas une offrande (sadaka) ou une bonne action optionnelle, c’est une obligation pour tout musulman, homme ou femme, jeune ou vieux, possédant une quantité de provisions suffisantes pendant une nuit et un jour. Il est recommandé (sunna) de payer également la zakât al-fitr pour un fœtus.

La quantité de cette zakât est de 3kg (1 sâ`) de l’aliment le plus consommé dans le lieu où l’on se trouve. En France, cette zakât est estimée à 5€ par personne. Elle doit être donnée avant la prière de la fête (`id al-fitr) à des personnes dans le besoin en sachant que la priorité va aux plus pauvres.

La zakât al-fitr permet au jeûneur ou à la jeûneuse de purifier son âme des erreurs de comportement éventuellement commises durant le Ramadan. Elle épargne également au nécessiteux la mendicité le jour de la fête.

RG, le 11 Août 2011
Inspiré de « Taysîr al-fiqh », Sâlih ben Ghânim as-Sadlân

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *