[Que fait-on aujourd’hui au Hajj ?] Les jours de tashrîq

La dernière étape du pèlerinage à La Mecque est relativement tranquille en comparaison des deux dernières journées épiques que viennent de vivre les pèlerins (voir les articles précédents : le jour de `Arafat et la fête du sacrifice). Ce dernier volet se nome ayâmu-t-tashrîq (les jours de tashrîq) qui ont lieux les 11, 12 et 13 du mois de Dhû-l-hijja, c’est à dire pour cette année : les 25, 26 et 27 septembre 2015.

Pendant ces 3 journées, les pèlerins séjournent à Minâ et doivent répéter chaque jour les mêmes rites. Ceux-ci consistent à jeter 7 pierres sur chacune des 3 stèles appelées al-djamarât (la petite, puis la moyenne, et enfin la grande).

Comme le jour précédent, les pèlerins jettent leurs pierres une à une en disant à chaque fois : « Bismi-Llahi Allâhu Akbar ». La veille, il leur était recommandé de multiplier les invocations, en se tournant vers La Mecque, après la lapidation de la grande stèle. Cette fois (et durant 3 jours) c’est après les lapidations de la petite et de la moyenne stèle que les pèlerins invoquent Allah pendant de longues minutes.

Durant leur séjour à Mina, les pèlerins continuent à raccourcir les prières de 4 rak`a à 2 rak`a. Ces journées « calmes » leur permettent de se reposer des jours précédents mais également de méditer sur ce qu’ils viennent d’accomplir : les moments les plus importants de leur vie. Dans cet élan, ils continuent à invoquer Allah et multiplient le dhikr (c’est-à-dire l’évocation et le rappel d’Allah). Ils peuvent également essayer de prier dans la mosquée al-Khayf, toujours à Minâ.

La période des jours de tashrîq s’achèvent le 13 du mois de Dhû-l-hijja, après le dernier jet de pierre, les pèlerins reviennent alors à La Mecque. Il est possible de ne faire que 2 jours de tashrîq si l’on doit quitter La Mecque le 12 Dhû-l-hijja.

De retour à La Mecque, les pèlerins peuvent aller et venir à leur guise, profiter de la mosqueé sacrée ainsi que des lieux aux alentours. Il multiplient généralement le tawâf car le tawâf peut être accompli n’importe quand (sauf pendant les prières obligatoires), ils peuvent d’ailleurs remplacer la prières de salutation du masjîd al-harâm (la mosquée sacrée). Ils peuvent aussi profiter à volonté de l’eau de Zamzam et également préparer les bidons qu’ils ramèneront certainement à leurs proches.

Quoi qu’il en soit, la toute dernière chose à accomplir lors du pèlerinage et le tawâf al-wada` (le tawâf d’adieu). Ce doit être la dernière chose que l’on fait avant de quitter La Mecque. 7 tours de la Ka`ba, 2 rak`a derrière le maqâm Ibrâhîm et voilà les pèlerins repartis vers leurs contrés lointaines, changés à jamais par cette expérience unique. Une expérience extraordinaire que ce soit d’un point de vue humain : nulle part une telle diversité ethnique. Nulle part tant de monde réuni dans un but si précis : Allah ! Nulle part une telle opportunité spirituelle : invoquer Allah au meilleur moment, dans le meilleur lieu.

Nous demandons à Allah qu’Il accepte le Hajj de chaque pèlerin et qu’Il permettent à chaque musulman d’accomplir une fois dans leur vie le pèlerinage à La Mecque, 5ème pilier de l’islam !

[Que fait-on aujourd’hui au Hajj ?] 1 – Introduction

[Que fait-on aujourd’hui au Hajj?] 2 – Arrivée à La Mecque

[Que fait-on aujourd’hui au Hajj ?] 3 – Départ pour Minâ

[Que fait-on aujourd’hui au Hajj ?] 4 – Le jour de `Arafat

[Que fait-on aujourd’hui au Hajj ?] 5 – La fête du sacrifice

[Que fait-on aujourd’hui au Hajj ?] 6 – Les jours de tashrîq

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *